Yawa Tségan à la pointe de la répression des actes de terrorisme nucléaire / La Présidente du Parlement togolais a présidé une conférence consacrée à l’événement

Gilles Oblasse
5 Min Read

Dans le souci de discuter des mesures essentielles pour lutter contre le terrorisme nucléaire et promouvoir la sécurité mondiale,  une conférence internationale sur le thème « Promouvoir l’universalisation et la mise en application effective de la Convention internationale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire » s’est tenue au siège de l’Assemblée nationale ce mercredi 14 juin 2023. Cette rencontre a connu la participation des députés, personnalités nationales et internationales, tant en présentiel qu’en mode virtuel.

La cérémonie d’ouverture été présidée par la Présidente de l’Assemblée nationale, Madame Yawa Djigbodi Tsègan. Dans une allocution, cette dernière a souligné l’importance cruciale de la coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme nucléaire et a appelé à une action concertée pour garantir l’universalisation de la Convention et son application effective.

Les intervenants ont abondé dans le même sens en évoquant des sujets clés liés à la menace du terrorisme nucléaire, à l’importance de la prévention, de la répression et de la coopération internationale dans ce domaine critique. Les  discussions animées et les échanges fructueux ayant suivi,  ont mis en évidence l’engagement de tous les participants à renforcer la sécurité mondiale et à prévenir la prolifération d’actes de terrorisme nucléaire.

De sources officielles, la rencontre a pour objectif principal, le renforcement de la coopération internationale pour lutter contre le terrorisme nucléaire et d’encourager les pays à ratifier et à mettre en œuvre de manière effective la Convention internationale.

Y avaient pris part, l’Ambassadeur Joaquín Tasso Vilallonga, Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Togo, de Mauro Miedico, Directeur du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme (UNCCT) et chef de la branche des projets spéciaux et de l’innovation, bureau de lutte contre le terrorisme et de Docteur Fatoumata Binta Diallo, Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies au Togo. 

Un geste qui témoigne de l’engagement international envers la sécurité nucléaire et la lutte contre le terrorisme d’une part et d’autre part, d’une coopération solide entre le Togo et les Nations Unies. Coopération saluée par le Directeur du centre des nations unies pour la lutte contre le terrorisme et la Coordinatrice Résidente du système des nations unies au Togo.

« La collaboration entre le système des nations unies et l’Assemblée nationale du Togo continue d’être une expérience véritablement enrichissante et soutenue. Les actes de terrorisme nucléaire constituent une menace pour la paix et sécurité internationale. L’adhésion universelle à la convention est donc essentielle pour faire face à cette menace », a indiqué Docteur Fatoumata Binta Diallo.

Cette dynamique qui  vise à écarter la menace nucléaire à travers des actions communes, jouit du soutien de l’union européenne. 

« Nous réitérions l’invitation lancée au Togo de ratifier la convention internationale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire afin qu’ensemble nous puissions renforcer l’architecture internationale de la sécurité nucléaire dans le monde entier », a indiqué Joaquín Tasso Vilallonga, Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Togo.

blank

 La Présidente de l’Assemblée nationale, Madame Yawa Djigbodi Tsègan, a relevé que : « la réflexion collective sur la sécurité nucléaire doit déboucher sur une coopération et une coordination internationales agissantes ». Elle a réitéré la disponibilité des élus du peuple ainsi que des acteurs nationaux présents à travailler pour l’universalisation et la mise en application effective de la convention internationale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire.

La Convention internationale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire est déjà signée par 120 pays. La conférence de Lomé constitue une étape importante dans les efforts continus déployés pour faire face à la menace du terrorisme nucléaire et promouvoir la paix et la sécurité à l’échelle mondiale. Elle a permis aux participants d’affirmer leur détermination à poursuivre la collaboration et à travailler de concert en vue d’une atteinte des objectifs poursuivis.

Gilles OBLASSE

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *