Une grève jugée “illégale” :Dodzi Kokoroko met fin aux fonctions de 1192 directeurs d’établissements du préscolaire et du primaire.

Gilles Oblasse
1 Min Read

En dépit du mot d’ordre de  la Fédération des syndicats des travailleurs des enseignements du Togo (FESYNTET) de sursoir à la grève , une partie des enseignants a décidé de poursuivre leur mouvement de grève en attendant la concrétisation des promesses du gouvernement.Une grève que les autorités ont jugé “illégale”  . Dans un arrêté rendu public ce jeudi 4 novembre, le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l`artisanat, Dodzi Kokoroko met fin aux fonctions de 1192 directeurs d’établissements du préscolaire et du primaire.

La principale revendication des enseignants est le versement de la gratification exceptionnelle promise par le gouvernement pour soulager les enseignants en cette période de crise sanitaire.

Gilles  OBLASSE

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *