Togo: La présidente de l’Assemblée Nationale Togolaise Yawa Djigbodi Tségan ouvre officiellement les assises sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent

Gilles Oblasse
2 Min Read

La conférence de haut niveau sur l’engagement parlementaire avec les jeunes et les organisations de la société civile sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent est ouverte ce Jeudi  19 janvier 2023, à Lomé. Ceci, à l’initiative conjointe du Bureau des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme, l’Assemblée nationale du Togo et d’autres organisations parlementaires. Cette conférence  a vue la participation des parlements nationaux d’Afrique et d’autres parlementaires venus de plusieurs pays .

blank

A l’ouverture des travaux ,Madame Yawa Tségan  a adressé sa gratitude au Président de l’Union Interparlementaire, à la Présidente de l’Union parlementaire africaine, au Directeur adjoint du Bureau des Nations-Unies de lutte contre le terrorisme, au Représentant du Conseil de la Choura de l’Etat du Qatar, ainsi qu’au Représentant du Comité interparlementaire du G5 Sahel qui ont manifesté tout leur engagement et leur détermination à trouver une solution concertée, efficace et durable à l’épineuse question du terrorisme qui les réunit. « Je voudrais, à cet instant, solennellement exprimer toute ma reconnaissance au Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Esssozimna GNASSINGBE qui, de par son engagement constant en faveur de la recherche de la paix et de la fraternité entre les nations, a apporté tout son soutien à l’organisation de la présente conférence »  a souligné Madame Yawa Tségan dans son allocution. Pendant 2 jours ,les participants , travailleront d’arrache-pied pour trouver les voies idoines, afin de consolider l’engagement dans la lutte contre le fléau du terrorisme et l’extrémisme violent. Les échanges au cours de la rencontre seront orientés vers la recherche des moyens de collaboration entre les parlementaires,les ONG de jeunes et la société civile dans la lutte contre le terrorisme et la prévention de l’extrémisme violent.

En rappel,La rencontre de Lomé fait suite à celle de Doha, alors que le Togo, précisément le nord du pays, vit sous la menace terroriste depuis novembre 2021 et les autorités multiplient des actions pour combattre le fléau.

 

Gilles  OBLASSE

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *