RGPH5: la commune de Sotouboua 1 dans la fièvre de  la sensibilisation / Le maire Gnanguissa Plibam donne le ton

Gilles Oblasse
3 Min Read
Pour garantir un plein succès au 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH5) dans sa commune, le maire Gnanguissa Plibam met les petits plats dans les grands. Accompagné de certains membres du bureau local de recensement, l’élu local et ses collaborateurs entament une campagne de sensibilisation sur cette opération, officiellement lancée lundi  dernier à Lomé et dans toutes les autres localités du pays.
Le mercredi 26 octobre, ils étaient dans  la cour du chef canton de Sotouboua, Pelei Yao pour une rencontre d’information sur les différents contours de cette opération, qui a regroupé des chefs de villages, les responsables des CCD, CDQ, des personnes ressources, des femmes, des responsables des organisations de la société civile etc.
Au cours de la rencontre, le maire Gnaguissa a fortement sensibilisé l’assistance sur ce 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH-5) qui a effectivement démarré le 23 octobre. Tout en insistant sur la nécessité de la réussite de cette opération qui s’étend sur trois semaines, l’élu local et sa suite ont précisé aux agents recenseurs déployés sur le terrain à cet effet, leur rôle.
blank
Il a été rappelé à l’assistance, l’objectif  général du 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH5) qui est  de mettre à disposition des données actualisées, fiables et pertinentes sur les caractéristiques de la population et de l’habitat en vue d’améliorer la planification du développement économique et social ainsi que le suivi-évaluation des politiques et programmes. Les informations collectées lors du recensement, permettront de planifier des actions publiques telles que : la construction d’écoles, de routes, de centres de santé, de logements etc…
Situant l’assistance sur le déroulement de l’opération, le maire a expliqué  qu’il consiste à dénombrer toute la population et toutes les habitations du territoire national. Aussi, a-t-il invité les uns et les autres à apporter leur contribution au succès de cette opération, dont l’importance se passe de tout commentaire.
 Le chef du canton de Sotouboua,  Peilei Yao, a informé que  « Ces agents recenseurs passeront de maison en maison. Il faut leur réserver un bon accueil et donner de bonnes informations aux questions qu’ils vous poseront ».
L’opération qui a démarré le 23 octobre pour prendre  fin le 12 novembre prochain, bénéficie dans sa réalisation, de l’accompagnement de plusieurs partenaires techniques et financiers du Togo comme l’UNFPA (chef de file), la Banque mondiale, la CEA, la coopération allemande GIZ, l’UNICEF, le PNUD, l’OIM et la FETAPH.
 Le dernier recensement général de la population au Togo, remonte à 2010 où 6.191.155 personnes avaient été enregistrées.
Gilles OBLASSE
Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *