Protection sociale :  Le ministre Gilbert Bawara a inauguré le nouveau siège social de  la CIPRES à Lomé

Gilles Oblasse
6 Min Read
 En marge de la 33ème session ordinaire du conseil des ministres de la CIPRES, le nouveau siège de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES) a été inauguré hier jeudi à Lomé. La cérémonie d’inauguration a été présidée par le ministre Gilbert Bawara de la fonction publique, du travail et du dialogue social en présence de son homologue du Benin, Mme Adidjatou A. Mathys, des membres du Conseil des Ministres de tutelle, des Directeurs Généraux des Caisses et Organismes de Prévoyance Sociale, du Secrétaire Exécutif de la CIPRES, Mme Cécile Gernique DJUKAM BOUBA ett d’une foule d’invités de marque.
« L’occasion qui m’est offerte est heureuse et belle. Elle résulte de la vision, de la volonté, de l’engagement et du travail acharné de dizaines de personnes à qui je voudrais adresser mes plus vives félicitations et mes sincères remerciements pour la franche collaboration », s’est félicité l’Architecte  Raymond Thomas Farah de la CIPRES, dans sa présentation de l’ouvrage.
 D’un coût total de 1,553 milliard de F.CFA, le nouveau siège de la CIPRES est un bâtiment composé d’un sous-sol abritant les archives, les locaux de stockage, de fournitures, de consommables, de mobilier ainsi que la salle des sports. Un rez-de-jardin abritant l’infirmerie, la bibliothèque, le restaurant du personnel, la cuisine. Un rez-de-chaussée comportant un hall, la salle conférence, une salle de réunion. Trois étages avec plusieurs bureaux et des salles de réunions. Tous ces niveaux sont reliés entre eux par deux ascenseurs, un escalier central et deux escaliers latéraux de secours. Il est bâti sur une superficie de 2.500 m2, logé à la cité OUA.
« Notre rôle est majeur, nous veillons au contrôle de la gestion technique, administrative et financière des organismes de Provence sociale en vue d’une meilleure couverture des assurés sociaux. Le choix du Togo pour abriter le nouveau siège de la CIPRES a été fait à l’unanimité des États membres » , a souligné Mme Cécile Gernique Djukam Bouba (Secrétaire Exécutif de la CIPRES).
blank
« Nous savons tous que le Togo est une terre d’accueil et c’est l’occasion pour moi de remercier les autorités togolaises d’avoir accepté de mettre cette parcelle à notre disposition qui abrite désormais notre siège », a-t-elle ajouté.
Créé le 21 septembre 1993, à Abidjan, la CIPRES réunit les Ministères des Finances et ceux en charge de la Prévoyance Sociale des dix-sept pays membres pour contrôler et appuyer techniquement les Caisses Africaines de Sécurité Sociale avec six objectifs assignés notamment fixer les règles communes de gestion, instituer un contrôle de la gestion des Organismes de Prévoyance Sociale (OPS) en vue de rationaliser leur fonctionnement pour mieux garantir les intérêts des assurés sociaux y compris ceux des travailleurs migrants, réaliser des études et élaborer des propositions tendant à l’harmonisation des dispositions législatives et réglementaires applicables aux organismes et aux régimes de prévoyance sociale, faciliter la mise en œuvre, par des actions spécifiques au niveau régional, d’une politique de formation initiale et permanent des cadres et techniciens des organismes de prévoyance sociale dans les Etats membres, assurer la promotion de la prévoyance sociale et le soutient des actions visant à son extension dans les Etats membres et instituer un système d’Appui-conseil et d’assistance aux Organismes de Prévoyance Sociale des Etats membres.
blank
Le Traité instituant la CIPRES lui confère des compétences pour assurer la supervision et la régulation du secteur en faisant des contrôles sur place et sur pièces des organismes de Prévoyance Sociale (OPS) en vue de rationaliser leur gestion pour mieux garantir les intérêts des assurés sociaux. A cet effet, la Commission de Surveillance de la Prévoyance Sociale est chargée, sous l’autorité du Conseil, de veiller à la bonne gestion des OPS et de participer à la régulation du secteur ainsi qu’à la réalisation des objectifs du Traité. Les contrôles sont mis en œuvre par l’Inspection Régionale de la Prévoyance Sociale rattachée au Secrétariat Exécutif de la CIPRES.
La CIPRES accompagne les Etats membres dans le cadre de la mise en œuvre des politiques nationales tendant à l’extension des champs d’application matériel (notamment la création de la branche maladie) et personnel (extension de la couverture sociale aux indépendants et au secteur informel) de la sécurité sociale en vue d’une amélioration du taux de couverture. A cet effet, elle organise des foras et rencontres visant à sensibiliser les Etats membres, à favoriser le partage d’expériences et à mettre à leur disposition les outils nécessaires. Elle effectue également des actions visant à renforcer la viabilité financière des régimes existant et à assurer leur pérennité.
Du 13 au 15 décembre 2022, l’institution a tenu à Lomé la 33ième session ordinaire du Conseil des Ministres de tutelle des Etats membres de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale – CIPRES.
Gilles  OBLASSE
Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *