Ouverture  de l’AFIS 2022 à Lomé : L’intégration régionale et l’inclusion financière au cœur des travaux

Gilles Oblasse
4 Min Read
Depuis ce lundi 28 novembre, Lomé abrite  l’édition 2022 de l’Africa Financial Industrial Summit (AFIS). Les travaux de cette rencontre qui regroupe, deux jours durant plus de 800 leaders de l’industrie et de la finance du continent, ont été ouverts par le président Faure Gnassingbé du Togo en présence de  madame le premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé, de la présidente de l’assemblée nationale et de plusieurs membres du gouvernement.
blank
Prennent part à l’édition de cette année, plus de 800 dirigeants de banques, d’assurances ainsi que des opérateurs de mobile money, des marchés de capitaux et, entre autres, des fintechs.
Plantant le décor, Amir Ben Yahmed, CEO de Jeune Afrique Média Group, a indiqué à l’ouverture que les échanges porteront sur l’intégration régionale et l’inclusion financière dans un contexte de montée de la perception du risque Afrique et du retrait des grands acteurs internationaux du continent. “Il s’agit là d’une occasion de développer nos champions nationaux”, a précisé l’orateur.
Quant au vice-président de la Société financière internationale (IFC) pour l’Afrique, co-organisateur de l’événement,  Sergio Pimenta, il a insisté sur “le grand potentiel de l’Afrique” et comment l’industrie financière peut le transformer. Pour lui, “Le soutien des MPME, micro, petites et moyennes entreprises, est crucial dans cette phase de reprise”. A l’assistance il a rappelé l’importance du financement de la transition verte et des questions climatiques et environnementales. Ce qui témoigne de l’attachement des organisateurs aux problèmes cruciaux de l’environnement en passe de sceller le sort de toute la planète.
M. Sergio Pimenta à qui les problèmes liés à l’accès au  financement du commerce par les banques n’échappent sûrement pas, estime, en outre nécessaire que les banques reprennent leur rôle dans ce domaine. L’IFC qui a alloué 9,7 milliards de dollars à ce segment sur le plan mondial a octroyé une ligne de 24 millions de dollars à Vista Group, banque présente au Burkina Faso, en Guinée, en Sierra Leone et en Gambie.
Dans l’important discours qu’il a prononcé, le président Faure Gnassingbé, a relevé qu’ “À quelques pas des sièges d’Ecobank, de la BIDC, d’Oragroup et de la CICA-Ré, les occasions de venir à Lomé” ne manquent pas.
blank
Evoquant  le contexte mondial en 2022, d’un baril de pétrole passé de 22 à 100 dollars en moyenne et du taux directeur de la FED attendu désormais à 4,5% à la fin 2022 contre un taux prévu initialement de 0, 75 % par les financiers les plus pessimistes, le chef de l’Etat a indiqué que l’Afrique devra s’en sortir par des investissements de qualité, socle du développement.
S’adressant au parterre d’investisseurs et de banquiers, présents à la cérémonie, le président de la république a lancé : ”L’Etat est votre meilleur allié’’. “Aussi, au Togo, nous travaillons sans relâche pour une offre de projets de qualité dans notre feuille de route 2025”, a-t-il ajouté.  Il a également mis l’accent  sur le rôle de l’Etat, arbitre dans ce tournant majeur de la transition énergétique,  entre les résultats positifs de l’investissement et les contraintes à l’environnement qui s’impose comme un pari à gagner.
Ouverts ce lundi 28 novembre 2022, les travaux de ce sommet s’achèvent demain mardi 29 novembre.
Gilles  OBLASSE
Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *