kossi ABOKA :« Cette opération fait suite à une longue période de sensibilisation sur les inconvénients de ces occupations illégales.»

Gilles Oblasse
4 Min Read

Le rôle des Collectivités locales ne se borne pas à fournir des infrastructures mais également à organiser leur fonctionnement et leur gestion. Ce rôle passe par l’attribution des espaces marchands, l’organisation interne des marchés, la sécurité, la salubrité et l’assainissement, l’entretien des voies de communication et la réglementation de la circulation, et enfin la taxation. Malgré les multiples appels des autorités de la commune Golfe 5 ,l’occupation anarchique des rues reste toujours d’actualité. Parfois même, c’est sur la voie publique que certains riverains font leurs chantiers et construisent les wc. Le maire Kossi ABOKA  qui a, dans son ambition de faire de la commune Golfe 5 une ville attrayante,  a poursuivi le 25 Octobre 2021 son opération de nettoyage et d’enlévement des  baraques anarchiquement érigées sur les voies publiques dans sa zone communale L’opération de désencombrement des trottoirs  entrepris par la  Commune du Golfe 5 avec la présence effective du maire Kossi ABOKA a été sévèrement critiquée au sein de l’opinion publique . Devant la presse jeudi, l’autorité municipale a tenu à éclairer cette action qui selon elle, n’est dirigée contre personne mais plutôt se fait pour l’intérêt général et pour le dévéloppement de la commune. Les autorités avaient donné plusieurs semaines aux commerçants pour dégager les lieux.Par désengorgement, il faut comprendre le nettoyage de la voie publique – routes et trottoirs –  occupée illégalement par des vendeurs en tout genre .« Le mercredi 4 novembre 2020 nous avons rencontré les occupants illégaux des trottoirs et espaces publics de la Commune du Golfe 5. Cette rencontre a fait suite à une tournée de sensibilisation effectuée sur le terrain par le Bureau Exécutif et les services de recouvrement. Il a été question d’éviter les accidents et le climat d’insécurité souvent créés par l’occupation anarchique des trottoirs et autres espaces publics.Afin de donner une dernière chance à ces occupants illégaux des emprises des voies avant de passer à l’acte, les membres des Comités de développement à la base de la Commune ont été encore une fois sollicités pour une action citoyenne de sensibilisation de trois jours. Ils ont été appuyés par un véhicule sonorisé à bord duquel a opéré un communicateur. Des pick-up sonorisés  sont  affrétés et des communicateurs mobilisés pour sillonner toute la commune et sensibiliser les populations sur le danger que représente l’occupation anarchique des voies et espaces publics pour les piétons, et le préjudice que cela porte au développement de la commune.» a souligné kossi ABOKA en présence de la presse .C’est pourquoi, la commune a fait le déplacement pour dégager les occupants de la voie et essayer de désengorger les routes afin de permettre une libre circulation des biens et des personnes dans la commune , a-t-il renchéri. Ce projet transformateur , au-delà du l’élargissement des voies, de désengorger, fluidifier le trafic , va permettre aux commercants  d’aller s’installer dans les marchés qui sont vides.Selon les responsables de la municipalité, l’occupation anarchique des voies publique représente un danger tant pour les piétons que les automobilistes.

 

Gilles  OBLASSE

Share This Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *